Faut-il poser le parquet flottant ou le parquet à coller?

Le facteur décisif est généralement la forme du sous-plancher. Si le sous-plancher est en mauvais état et présente de nombreuses fissures, s’il se compose de vieilles dalles en vinyle ou de feuilles de vinyle, s’il est sale ou repoussant, nous conseillons de recourir à un parquet flottant.

L’emploi d’un parquet flottant sur des sous-planchers en mauvais état évite de devoir refaire un sous-plancher à grands frais, pour autant que le sol soit raisonnablement plat. De plus, s’il existe un risque de remontée d’humidité à partir de la dalle de béton, nous conseillons également la pose d’un parquet flottant, bien installé avec une barrière contre l’humidité.

Les parquets en liège à coller peuvent être utilisés sur n’importe quel sous-plancher (en bois ou en béton) pourvu qu’il soit sec, propre, sans salissures, ni traces de graisse, cire ou autres qui empêcheraient une bonne adhérence, et dont les fissures ont été comblées.

Un parquet flottant est un revêtement de sol qui n’est pas fixé à la couche inférieure. Chaque planche est reliée à celles qui l’entourent, de sorte que le système du revêtement est constitué d’un seul bloc plutôt que d’une série de composants individuels. Cela signifie que les signes visibles de dilatation et de rétrécissement, qui sont normaux chez tout produit en bois, sont fortement réduits. L’installation d’un parquet flottant est plus facile, plus rapide et moins chère.